about Léa

Interview avec Léa Cartier

Quand ça à commencé ?

Dans les années 90,  j’étais mannequins et danseuses à l’époque et lors de mes tournées de danse, pendant mes temps libre, je m’amusais à customer les t-shirt des marques pour lesquelles je travaillais.

Ensuite ça à fait un buzz, les commandes arrivaient, je ne sais pas comment, pour des spectacles, des clips, des artistes, des cheerleaders enfin ça faisait son chemin et c’est resté une activité que je faisais avec plaisir dans mes temps libre.

Il y a quelques années j’ai été prise sur une tournée pour customiser en live sur le public , les t-shirts de la marque; ça à été un déclencheur, car je pouvais mêler la performance live de customiser tout en en faisant un show.

Ce fut une belle expérience, très intéressante créativement et artistiquement parlant.

Le second déclencheur est le moment où mon maris et mon fils m’ont offert une machine à coudre pour mon anniversaire,  j’ai commencé à choisir mes tissus et c’est à partir de là que j’ai créer entièrement mes modèles de A à Z. C’est comme ça que mes premières créations ont vues officiellement le jour.

D'ou vient le nom "Ça Déchire" ?

Le nom “Ça Déchire” à été une évidence, tout simplement parce qu’à chaque fois que quelqu’un voyait un vêtement que j’avais transformé, découpé, il disait: “Woow Ça Déchire!!!” haha ! donc très vite j’ai baptisé ma marque avec le nom qu’on lui donnait instinctivement : “Ça Déchire”

Quel est ton état d'esprit pour "Ca Déchire" ?

Chaque personne est unique et quand je fais un model, c’est un de mes moteurs, car je veux que cette qualité innée de la personne, continue d’exister et soit exalté une fois le vêtement porté.

En faisant un travail à la main, artisanal, je cultive cet aspect d’authenticité qui me tient à coeur.

C’est aussi dans cet état d’esprit que je fais certaines créations sur des séries limitées.

Pourquoi avoir créé un personnage Ça Déchire performer ?

Parce que je n’aurais pas été complète si j’avais due me contenter de faire des modèles sur table, j’ai besoin de sentir que j’exploite toutes les facettes de mon monde artistique à son maximum.

Je suis créatrice et chorégraphe, j’aime faire de la scène, j’aime transformer et sublimer la réalité, j’aime créer un univers, un monde décalé, extravagant, imposant, esthétique, insolent, elégant et rebel…

J’aime me surprendre moi même et voir le visage du public se transformer et s’illuminer, donc pour moi mêler la performance live aux créations c’est d’autant plus de possibilités de s’exprimer et c’est un fil rouge avec tout ce que j’ai fais artistiquement, et inévitablement, ce que je ferais encore demain.

Les performances, sont une interaction avec le publique, donc cela s’adresse aux: événements,  fashion show, clubs,  tv,  etc..

As tu un, ou des partenaires créatifs?

Oui un, et pas des moindres, mon maris: Stefano Borghi, il est photographe et à un réel tallent. Il fait les vidéos, les photos, logo, et site de ma compagnie de danse les “Lovely Rebels” et de ma marque “Ça Déchire”  il s’occupe aussi de la partie, communication.Il est extrêmement exigeant et perfectionniste. C’est vraiment un artiste, il a une conscience, une sensibilité et un regard tout particulier sur tout ce qui concerne l’image, qu’elle soit représenté par la photographie, la vidéo, ou autre. Car non seulement il est photographe mais il réalise des vidéos, des montages vidéos, il est  graphiste, donc il a un point de vue très complet et à un oeil excellent pour les cadrages, la lumière, le tempo, les effets, et le le rythme.

STORE ADDRESS:

Dora Herbst Ibiza – Spain

Marina Botafoch

Hotel Santos – Way and Style – Ibiza – Spain

Playa de bossa

 

Intime et Sens

Auxerre France

CAREERS:

If you’re interested in opportunities at “Ça Déchire” about collaboration, edito, presse, etc
please email us: leacartier@cadechire.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *